Apporter aide et espoir à ceux qui sont isolés et qui souffrent

Au-delà des informations 3 – 2015

 

Au-delà des informations 3 – 2015

Arménie

Le conflit en Syrie a obligé des milliers de réfugiés, dont de nombreux descendants des Arméniens déplacés lors du génocide de 1915, à fuir et à retourner en Arménie. La pauvreté, les logements exigus, les vols et les actes de violence sont fréquents dans les camps de réfugiés. Environ 17 000 Arméniens de Syrie ont effectué ce long périple de 11 000 kms qui a encore accru leur vulnérabilité aux vols, viols, mauvais traitements et même à la traite des êtres humain. En 2015, la Maison d’Esther a été établie à Spitak en Arménie pour être un centre de réhabilitation et de développement ainsi qu’une résidence pour des femmes et des familles. La Maison d’Esther offrira un soutien psychologique, une assistance médicale et aidera les résidents à identifier les moyens qui leur permettront de se rétablir. Au bout d’un certain temps, les occupants participeront à des formations et des activités du Programme de Soutien au Développement Local (TCD) afin que la Maison d’Esther devienne durable. Ils acquerront des techniques d’agriculture et d’autres compétences utiles pour changer de vie et pourront multiplier l’impact du TCD quelque soit l’endroit où ils iront par la suite.

Bangladesh

Des victimes de brûlures remplissent les hôpitaux de Dhaka tandis que les attaques contre ceux qui s’opposent au blocage des transports continuent. Les plus pauvres ne parviennent pas à amener leurs marchandises au marché. En début d’année, les chefs de communauté du  village champion au Bangladesh ont commencé le Programme de Soutien au Développement Local (TCD) qui comprend des cours GHNI de prévention de l’esclavage. Cette démarche des villageois entrainera un meilleur taux d’alphabétisation des garçons et des filles, une augmentation des revenus pour leurs familles et une amélioration de la santé des enfants. Tous ces facteurs permettront de réduire le risque d’esclavage.

* Pour des raisons de sécurité, le village “village Champion” est un pseudonyme du village aidé par ce projet.

Egypte

 L’Egypte rurale continue d’être négligée à cause des défis politiques auxquels le pays fait face. Une après-midi jeux pour les enfants a eu lieu dans le village d’Helwan pour leur enseigner l’importance de la gentillesse et de l’amour du prochain. En avril, une journée de dépistage du diabète et de l’hypertension a été également organisée pour les enfants. Suite à ce dépistage, des collaborateurs de GHNI – Opération Espoir ont distribué des médicaments à 18 personnes. Toutefois, le manque de médicaments persiste encore et nous réfléchissons à une démarche plus durable.

Israël

Beaucoup d’enfants arabes ainsi que leurs parents vivent toujours dans une profonde pauvreté à cause des continuels problèmes de sécurité.
Au sein du Village du 10ème Lépreux, le Programme de Soutien au Développement Local (TCD) se poursuit – un des cours d’avril portait sur « Prendre soin des enfants vulnérables et des personnes âgées dans la communauté ». A la fin du cours, les participants ont fait la liste des personnes âgées du village et ont planifié des visites pour les encourager.

Jordanie

Des Yazidis et d’autres réfugiés iraquiens fuient Mossoul et arrivent en grand nombre en Jordanie dans les régions du Nord et de Moab. Moab est une région de Jordanie constituée de sept villages et comprend une population importante de Palestiniens, de Syriens et d’Irakiens et des camps de réfugiés gitans. Nous y avons lancé un centre communautaire polyvalent, la Maison de Ruth qui offre des cours d’artisanat et des formations pour lancer des micro-entreprises. Dix jeunes femmes ont commencé à étudier et à travailler au centre et sont impliquées dans le programme d’artisanat et de fabrication d’accessoires fait à la main.

Kenya

Le Ministre de l’Intérieur du Kenya a déclaré que les officiers des services de sécurité n’ont pas tenu compte des renseignements reçus avant l’attentat de l’Université de Garissa le 2 avril. Très peu d’organisations humanitaires travaillent dans cette région du Kenya et dans le nord du pays. Grâce aux cours du Programme de Soutien au Développement Local (TCD), le village d’Ola Nagele est en train de trouver des solutions aux carences éducatives des jeunes enfants. Auparavant, les enfants étaient obligés de marcher de longues distances pour aller à l’école et étaient exposés à divers dangers. Les fonds réunis ont permis à la communauté de créer une école maternelle qui a enregistré l’inscription de 180 enfants ! Son succès a entrainé l’ajout de nouvelles classes élémentaires.

Myanmar

La Thaïlande est actuellement désignée comme un centre régional de la traite des êtres humains et beaucoup de migrants viennent du Myanmar et du Bangladesh. Les femmes des villages pauvres sont les plus grandes victimes, cherchant à s’échapper de la pauvreté, après avoir entendu de fausses promesses de travail qui se révèlent illégaux. La formation au Programme de Soutien au Développement Local (TCD) a été mise en place pour aider de manière concrète les villages à sortir de la pauvreté. Les deux cours du Programme TCD donnés à Sittwe, la capitale de l’Etat du Rakhine ont été très positifs.

Népal

Le bilan officiel des victimes du tremblement de terre de 7,8 qui a frappé le Népal le 25 avril a dépassé 7000 morts alors que les équipes de sauvetage sont en train d’accéder aux régions les plus reculées du pays. Le 2 mai, un tremblement de terre de niveau 5 a été signalé près de Pokhara, à environ 180 kms à l’ouest de Katmandou et le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (UNOCH) craint une augmentation du nombre des victimes. Les routes abimées rendent l’accès aux villages très difficile. GHNI-Opération Espoir a fourni de l’eau et de la nourriture à des villages éloignés de Katmandou qui n’ont pas encore pu recevoir l’aide dont ils ont besoin. Nos équipes utilisent en priorité les ressources locales en eau et en nourriture afin de ne pas perturber l’économie de la région.

Nigéria

Des chefs de communauté et des résidents de la région du Plateau Central ont accusé des militaires nigériens d’avoir tué des dizaines de civils et détruit un grand nombre de maisons le dimanche 3 mai afin de venger la mort de six soldats. Un porte-parole des Forces Spéciales nie les allégations et dit que les soldats sont seulement impliqués dans un combat en cours avec une milice tribale qui aurait tué six soldats et ensuite mutilé leurs corps la semaine précédente. Le village de Dogon Gada avec qui nous travaillons, a amélioré les deux seules toilettes VIP (Latrines à Ventilation Améliorée) qui servent à tout le village, pour qu’elles soient plus agréables à utiliser. Un village voisin, Tadurga, a commencé à construire des toilettes VIP en début d’année et est en train de forer un puits pour résoudre son problème d’eau. Par ailleurs, une enseignante du Centre de formation des femmes a donné des cours d’artisanat lié en particulier au travail des perles qui permettra de fabriquer des sacs et des portemonnaies personnels ou à vendre.