Apporter aide et espoir à ceux qui sont isolés et qui souffrent

Au-delà des informations 5 – 2016

 

Au-delà des informations 5 – 2016

Y’ a t-il des pays particulièrement importants à vos yeux?

Cliquez ici pour vous inscrire et recevoir chaque mois les dernières mises à jour rédigées par les équipes du GHNI dans les pays qui vous intéressent le plus.

Informations par pays


Afghanistan

L’art et le sport commencent doucement à émerger, sont porteurs d’espoir et deviennent des modèles! Parmi les défis auquel l’Afghanistan fait face, le  cricket apporte force et unité. Cela s’est vu lorsque les Afghans ont joué contre l’équipe de Belfast en juillet. Beaucoup sont venus soutenir l ‘équipe. Javid, un spectateur né en Afghanistan et vivant en Irlande, a déclaré que l’équipe donnait au pays leurs premiers héros sportifs.

A Kabul, GHNI a aidé la communauté locale a rénover un espace derrière la National Gallery of Art qui avait été laissé à l’abandon. Ce qui était un bâtiment délabré et un tas d’ordure a été transformé en jardin pour la Paix et l’Espoir et une galerie d’art qui encourage les jeunes afghans a faire de l’art et de la musique.

Arménie

L’Arménie continue à faire son possible pour atteindre une industrie durable. Elle fournira bientôt des lunettes, des caméras thermiques et des éthylotests grâce à une licence de production accordée à l’Unicum Engineering Company, selon Artsvik Minasyan, le ministre de l’économie arménienne.
Plus tôt dans le mois, GHNI à envoyé une équipe afin de continuer la construction de  la maison d’Esther qui offre un toit aux familles de réfugiés et leur donne les moyens de retourner dans leur village et devenir indépendants. Les figures paternelles des deux familles qui vont emménager dans la maison a rejoint l’équipe et a aidé à ce que la maison soit prête pour que les familles emménagent.

Bangladesh

Il a été demandé à  toutes les mosquées de Bangladesh de réciter un sermon écrit par la Fondation Islamique condamnant les « injustes meurtres de tout être humain» Ce sermon fait suite à deux attaques islamiques mortelles qui ont eu lieu ces dernières semaines et qui ont tué une vingtaine de personnes. Ce sermon rappelle aux musulmans que selon le prophète, le plus grand péché est de prendre une vie humaine, et demande aux parents de protéger leurs enfants du lavage de cerveau des extrémistes. Les mosquées ne sont pas obligées de faire ce sermon mais il est prévu que beaucoup le fassent. Certaines cependant ont l’impression qu’un sermon créé par le gouvernement n’a pas sa place à l’heure de la prière.
Au Bangladesh, GHNI a commencé le processus de  TCD dans le village de Champion, à une vingtaine de kilomètres de Dhaka, la capitale . A cause des croyances religieuses de la population, le village de Champion a été privé à la fois d’éducation et du confort moderne. Les toilettes sont rares et l’eau utilisée pour la consommation ou les besoins domestiques est contaminée.

*Pour des raisons de sécurité, le «Village Champion» est le pseudonyme désignant le village aidé par le projet.

Birmanie (Myanmar)

Les représentants des minorités ethniques en conflit avec le gouvernement Birman pendant des décennies, a déclaré qu’une réunion avec la dirigeante Aug San Suu Kyi avait ouvert les portes d’une communication positive en vue d’un débat sur la paix. Les débats sur la paix sont prévus pour débuter en août et l’accent est mis sur les demandes des groupes minoritaires pour une plus grande autonomie.

Dans les villages de  Rakhine-Myat Hlae et le village de l’Etat Rakhine , les villageois de GHNI aident le villageois à apprendre comment garder leur communauté propre. Des leçons ont été données sur l’élimination des déchets et l’hygiène personnelle. Une énorme différence à été vue dans la communauté: les résidents ont ramassé les déchets et se sont assuré que les rues et les pelouses n’étaient pas sales. Les habitants ont commencé à se sentir mieux lorsque tout le monde avait une hygiène personnelle correcte.

Burkina Fasso

A Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, le travail des enfants reste monnaie courante. Les enfants font souvent du travail intensif et dangereux comme trouver des pierres précieuses dans les carrières de granit. Selon l’enquête Nationale sur le Travail des Enfants, seulement deux cinquième des enfants du Burkina Faso vont à l’école, le reste aide à subvenir aux besoins de leur famille.
Les bénéfices du TCD aident les familles à devenir indépendantes afin de pouvoir envoyer leurs enfants à l’école plutôt qu’au travail. Les résultats sont visibles dans le village de Saneba. Récemment, le village a fait sa récolte de coton et Tamini, l’un des villageois a déclaré que les concepts appris pendant le TCD l’ont aidé a cultiver des tonnes de coton.

Chine

GHNI continue d’amener le TCD dans la  province du Sichuan. Cela fait six ans que 16 000 des 88 000 habitants ont péri dans un tremblement de terre. GHNI continue d’aider la communauté à atteindre son but qui est de vivre de manière saine et apprend à générer des revenus durables.

Egypte

La population égyptienne a atteint les 90 millions, ce qui met a rude épreuve les ressources du pays, déjà mises à mal du pays.

Hassan Zaky, démographe et conseiller auprès du Conseil national de population a déclaré que la taille actuelle de l’Egypte pourrait comprendre la population du Maroc, de l’Arabie Saoudite et du Yemen. En 2008, chaque femme avait en moyenne trois enfants. En 2014 ce nombre est passé à 3,5. Certains pensent que cette augmentation de la population mènera à la pauvreté et à l’agitation sociale lorsque le manque de ressources se fera sentir.

Dans le village d’Ezbit en Nakhl, GHNI a envoyé un convoi médical afin d’évaluer la santé dentaire des habitants. 41 personnes présentant des caries ont été recensées ainsi qu’un cas de carie sur une dent de sagesse. Les leçons prodiguées aux enfants vont continuer. Ceux qui y assistent en apprennent plus sur la santé et l’hygiène.

Éthiopie

Les touristes affluent en Éthiopie pour voir les 9 sites patrimoniaux mondiaux de l’UNESCO, qui comprennent de nombreuses églises datant du 13ème siècle. Ces attractions ont permis à l’Éthiopie de remporter le titre de meilleure destination touristique en 2015. Ces dernières années, l’Éthiopie a connu une augmentation du nombre de visiteurs de 12%. Cela a évidemment été bénéfique à l’économie du pays et a généré environ 2,2 millions d’emplois.
Le programme du TCD s’implante dans une communauté de l’Éthiopie de l’est dans  le village de Bisidimo. Abdi, l’un des résidents a appris à creuser le sol pour trouver de l’eau à des fins d’irrigations et a déjà préparé des champs pour les cultiver. Il est un exemple à suivre pour les autres habitants du village.

Grèce

La Grèce garde un œil sur sa voisine la Turquie qui a vécu un coup d’état contre le gouvernement.

Tous les jours, la situation des réfugiés devient de plus en plus difficile pour ceux qui fuient la violence du Moyen Orient. GHNI tend la main lorsque c’est possible.Une équipe est déjà au travail en Grèce et distribue des denrées alimentaires, l’eau et d’autres biens nécessaires. GHNI fournit également une aide médicale et des conseils.

Inde

A Uttar Pradesh, un État de l’Union indienne situé dans la partie nord du pays, plus de 800 000 volontaires se sont présentés afin de participer à une séance géante de plantation d’arbre menée afin de montrer l’engagement de l’Inde à protéger l’environnement. Le but était de planter 50 millions d’arbres en 24heures. Uttar espère battre le record du monde du plus grand nombre d’arbres plantés en 24 heures. Le record actuel est détenu par le Pakistan qui en 2013 a planté 847 275 arbres en 24 heures.
Fulmuni, un des habitants du village de Dhoker Jhara, ouvre une ferme caprine avec l’aide de GHNI. Fulmuni est une femme au foyer qui tient sa maison en ordre, s’occupe de son mari et de ses quatre filles. Elle prévoit d’aider a payer les études de sa fille à l’aide de la ferme caprine. A l’heure actuelle, elle n’a que deux chèvres mais elle prévoit d’en acquérir plusieurs autres prochainement.

Indonésie

L’Indonésie a des objectifs nobles:  réduire la pollution de l’environnement et faire de l’environnement une priorité absolue. En décembre dernier, lors du sommet sur le climat des Nations Unies qui s’est tenu à Paris, ils ont promis de réduire les émissions de 29%. Le village Million Vision apporte des transformations dans le village et des projets d’auto assistance qui apprennent l’utilisation d’engrais et de pesticides non chimiques.
Dans le village de Sendena le TCD commence une culture de cacao. Ali, un des fermiers, a appris à s’occuper des plants de cacao et a vu des résultats significatifs. Il partage son savoir, acquis grâce à GHNI, avec d’autres personnes de sa communauté.

Terre Sainte

Dans le village du  10ème Lépreux*, GHNI a organisé une fête dans une école composée de 173 élèves du CP au CM2. Les enfants ont pu se faire maquiller et un clown était présent. Dans le village, 15 adultes ont été initiés à l’apiculture afin d’apprendre comment se procurer un revenu d’appoint.

*Pour des raisons de sécurité, le «Village du 10ème Lépreux» est le pseudonyme désignant le village aidé par le projet.

Jordanie

La Jordanie a été classée dans le top 5 de l’index du progrès social des pays arabes en 2016, selon la Social Progress Imperative organisation. Cet index est basé sur trois critères : Les besoins humains fondamentaux, le bien-être et les opportunités. Dans la catégorie « besoins humains fondamentaux », la Jordanie a eu de bons résultats en ce qui concerne la nutrition et les soins médicaux mais a encore de la marge en ce qui concerne la sécurité personnelle. Dans la catégorie « bien-être » , la Jordanie a eu la meilleure note pour l’accès aux connaissances de base mais reste à la traîne en ce qui concerne la santé et le bien être. Dans la catégorie des « opportunités », la Jordanie est la meilleure en ce qui concerne les libertés personnelles et le choix et a des progrès à faire en ce qui concerne les droits de la personne.
GHNI a identifié les besoins des différentes familles de réfugiés en Jordanie. Beaucoup de ces familles ont laissé derrière elles des vies heureuses, des emplois stables, de jolies maisons et des revenus fixes. Une de ces familles est venue de Qaraqosh, en Irak. Là bas ils avaient un restaurant de grillades et aidaient d’autres familles, violemment chassées de leurs communauté. Enfin, ils ont été forcés à partir par un groupe violent. GHNI essaye de les aider à joindre les deux bouts alors qu’ils s’installent en Jordanie avec des faibles ressources.
Dans le village de Dafayaneh, Mohommad, un habitant a prospéré grâce qu programme de prêt de chèvres de GHNI. Il a commencé avec neuf chèvres, cinq chèvres sons nées ensuite, il a donc 14 animaux. Le programme de prêt de chèvres a aidé Mohommad à changer d’attitude. Autrefois vu comme un perturbateur dans sa communauté, il est désormais respecté et capable d’aider sa mère et sa sœur. Le programme a été un tel succès qu’un contrat pour une deuxième année a été signée.

Kenya

Dans le village d’Ola Nagele, l’entraînement des travailleurs de santé communautaire sauve des vies. Mama Batula, une habitante, était enceinte et a commencé à accoucher. Elle avait prévu d’accoucher à domicile, comme c’est souvent le cas dans ce village. Pendant l’accouchement, elle est tombée dans un semi-coma. Quelqu’un de non formé médicalement aurait dit qu’elle était décédé et elle aurait été immédiatement enterrée comme le veut la coutume. Cependant, les travailleurs de santé communautaire ont été capable de comprendre que Mama Batula était toujours vivante. Le travailleur lui a fait un massage cardiaque et l’a envoyée à l’hôpital, ce qui lui a sauvé la vie

Liban

Le maire le plus jeune de l’histoire du Liban a de grands projets pour sa ville, Bqosta. Ibrahim Mezher, âgé de 25 ans, a vécu à Beirouth quelques temps mais son amour pour le village dans lequel il est né et où il a grandi l’a poussé à revenir et à y être dirigeant. Il veut faire de Bqosta une ville touristique, nettoyer les rues et améliorer l’éclairage publique et donner des noms aux rues. Le projet préféré des habitants est la création d’un parc. Mezher a également commencé à œuvrer pour combler le fossé existant entre les Jordaniens né dans cette communauté et les quelques 2500 réfugiés Syriens qui ont fait de la ville leur lieu de résidence.

Népal

Dans le village de BT* , GHNI lance son programme de prêt de chèvres. Les villageois apprennent à nourrir les chèvres et à s’en occuper. Les chèvres seront données à d’autres familles dans le village pour pouvoir continuer à s’en occuper et à générer un revenu. Les familles du village de BT ont appris qu’il était important d’avoir des toilettes. Les familles qui n’avaient pas les moyens de construire des toilettes à fosse ont été aidées.

Niger

Dans le village de Duck Waro*, GHNI s’efforce d’aider les résidents à obtenir de l’eau potable. Le village de Duck Waro a un accès limité à l’eau et l’eau dont ils disposent est souvent obtenue grâce à des sources non potables. A cause de cela, beaucoup de personnes tombent malades. GHNI travaille également pour les éduquer sur la prévention des maladies.

*Pour des raisons de sécurité, le «village de Duck Waro » est un pseudonyme désignant le village aidé par le projet.

Nigeria

L’inflation au Nigéria a  augmenté de 16,5%. C’est le taux le plus élevé que le pays ait connu en 11ans. Cela met la banque centrale en difficulté dans une économie qui risque de se contracter cette année. Cette hausse est la plus forte que le Nigéria ait connu depuis octobre 2005. Les prix ont augmenté de 1.7% en juin. Le taux de change du naira, la monnaie du Nigéria, a fortement chuté. Le prix de la nourriture et de l’essence a grimpé. Le programme du TCD aide les villageois à être autonomes ce qui leur évite d’être touchés par l’inflation.
Dans le village de Dogon Gada, des femmes ont suivi des cours afin d’apprendre à faire des bijoux en perles et des sacs afin d’avoir des revenus supplémentaires. Shatu, une des femmes a appris très rapidement à travailler. Elle a ensuite enseigné aux autres femmes du village comment faire ces objets afin qu’elles subviennent elles mêmes à leurs besoins.

Pakistan

La star des médias sociaux au Pakistan Qandeel Baloch a été étranglée par son frère à 25 ans. Cela a attiré l’attention sur le rôle actuel des femmes dans la société pakistanaise. La plupart des gens sont d’accord pour dire que les femmes pauvres doivent être aidées afin de subvenir aux besoins de leur famille.
GHNI travaille pour donner du pouvoir aux femmes de la province de Sindh, au Pakistan. Après trois mois d’entraînement à des cours de couture pendant lesquels les élèves ont appris a faire des vêtements, la cérémonie de remise de diplômes a eu lieu. Les dirigeants locaux ont été invités et les diplômés ont été très excités par les opportunités que leurs nouvelles compétences pouvaient leur apporter.

Serbie

La Serbie et la République Serbe de Bosnie vont commémorer l’anniversaire de l’expulsion des Serbes de Croatie le 4 août 1955. Le premier ministre serbe, Aleksander Vucic a annoncé lors d’une conférence de presse conjointe à Belgrade, en présence de Milorad Dodik, le président de l’entité Serbe de Bosnie Herzegovine que «la commémoration se fera de manière digne, sans appeler à la vengeance et aux dissensions mais plutôt à la vie et à la compréhension du passé»..
GHNI est allé à  Dorgovska, un village rom pour implanter le TCD. Les habitants sont extrêmement pauvres, 1% de la population seulement a un emploi. La population a très peu de connaissance au sujet de l’hygiène et des mesures sanitaires, les maladies sont donc fréquentes. GHNI s’est associé à un pasteur relogé dans ce village qui veut également aider les habitants. Un groupe de femmes s’est créé et se concentre sur des thèmes tels que la maternité et le maintien d’un mariage heureux.

Sri Lanka

Une bagarre entre des étudiants universitaires au sujet des tensions raciales a semé la discorde à Colomobo. Des représentants officiels demandent aux étudiants de ne pas prendre d’avantage part aux conflits mais de former un groupe uni.
Récemment, GHNI a célébré le Tamil and Sinhala new year dans le village de U* et le village de Nallathanniya. Pour respecter la tradition, GHNI a apporté des cadeaux dans les villages visités. Dans le village de U, les enfants ont reçu des cahiers et des livres d’anglais et de mathématiques. A Nallathanniya, les femmes reçoivent trois mètres de tissu afin de confectionner des vêtements pour elles et leur famille.

Turquie

Après un coup d’Etat contre le gouvernement turque, certaines personnes, comme le secrétaire d’Etat américain John Kerry, pensent que la manière avec laquelle la Turquie gère la poursuite des suspects peut compromettre son adhésion à l’OTAN.
Une équipe de GHNI  est allée en Turquie il y a quelques mois, dans le village de O-Town. GHNI a aidé à lever des fonds pour acheter une chaise électrique à un membre de la communauté atteint de sclérose en plaques et incapable de se déplacer correctement. Lui et sa famille ont été extrêmement reconnaissant.